Réserve glissante

Réserve glissante

La réserve glissante est un dépôt de garantie qui a pour but de protéger le marchand et la banque acquéreur. C'est un outil courant employé par les banques acquéreur et instituts financiers pour sécuriser les comptes marchands. Ainsi, pour toute opération par carte de paiement, une part du chiffre d'affaires est retenue. Cette part est destinée à réduire d'éventuelles retombées liées aux défauts de paiement et annulations (Chargebacks). Ce faisant, la banque acquéreur définit un pourcentage sur chaque transaction finalisée (en règle générale 5 à 15%). Avant d'être reversée, la réserve glissante est retenue pendant un certain laps de temps, défini par contrat.

 

Comment fonctionne la réserve glissante ?

La réserve glissante est destinée à combler tout défaut de paiement et annulation (Chargebacks). Plus le modèle d'entreprise du marchand présente un risque potentiel (durées de livraisons plus longues, modèles d'abonnements etc.), plus le pourcentage de la réserve glissante sera élevé. De ce fait, la réserve glissante est une sécurité qui permet au marchand d'avoir toujours assez de liquidités sur son compte pour pallier d'éventuels retours-clients. L'argent demeure sur le compte du marchand et lui sera versé au bout d'un délai n'excédant pas 180 jours. Dès que le marchand et la banque ont eu plus d'expérience avec les données liées aux transactions et restitutions, il est possible d'évaluer la réserve glissante.

Est-ce qu'une réserve glissante est appliquée à tous les comptes marchands ?

La réserve glissante est établie en fonction de la banque acquéreur responsable et du modèle d'entreprise du marchand en question. Pour procéder à cette vérification, le marchand doit fournir d'autres renseignements après son inscription.